Publié le : 01 octobre 20194 mins de lecture

L’assurance affinitaire souffre d’une mauvaise presse en raison des pratiques illicites et frauduleuses qui persistent. Malgré cet aspect déplorable, cette forme de couverture subit un essor considérable. Qu’est-ce que l’assurance affinitaire ? Comment la souscrire, comment la résilier ? Voici les réponses à ces interrogations.

En quoi consiste l’assurance affinitaire ?

L’assurance affinitaire représente des complémentaires d’un service ou d’un bien. En effet, c’est une extension de garantie proposée par les magasins spécialisés et les grandes surfaces. Chaque vendeur délivre le produit et l’accompagne d’une offre affinitaire. La couverture facultative s’apparente à une garantie supplémentaire qui prend effet quand la garantie (du produit ou du service) expire. À titre d’exemple, vous profitez de 5 années de couverture grâce à la garantie classique de 2 ans en plus de l’assurance affinitaire de 3 ans. Cette offre revêt plusieurs formes. Les distributeurs fournissent effectivement : une extension de garantie, un contrat d’assistance (pour les produits électroniques), une assurance annulation (pour les produits de voyages) … Il existe également la garantie casse ou vol pour les produits électroniques tels qu’un smartphone, une tablette …

L’état du marché de l’assurance affinitaire

Cette forme de contrat de couverture est aujourd’hui en pleine croissance. Le succès de l’assurance affinitaire s’explique par les avantages multiples offerts aux clients. Ces derniers bénéficient en effet de services supplémentaires après un achat. De plus, la souscription à l’extension de garantie n’implique aucune démarche complexe. Il faut aussi souligner que le contrat ne se limite pas à une simple extension de garantie, mais présente une large gamme de produits. Ces privilèges encouragent les consommateurs à adhérer à l’assurance affinitaire, ce qui rehausse considérablement le chiffre d’affaires des distributeurs.

L’assurance affinitaire et la loi Hamon

La caractéristique spécifique de ce genre de contrat de couverture réside dans le canal de distribution. En effet, le canal renferme un modèle BtoBtoC. En d’autres termes, les distributeurs travaillent en étroite collaboration avec des opérateurs télécoms ou des institutions bancaires afin de proposer des produits d’assurance aux consommateurs. Il convient de noter que ce genre d’assurance est encadré par la loi Hamon. Cette règlementation donne aux souscripteurs un délai de 14 jours pour effectuer la résiliation du contrat si nécessaire. Cette loi vise à protéger les clients contre la multi-assurance (souscrire 2 assurances pour un même sinistre). Au moment de la souscription, il se peut que le client omette que la couverture proposée est déjà incluse dans son assurance classique. De surcroît, cette règlementation impose à tous les distributeurs de délivrer un document qui avertit de ce risque à chaque client.